Du Dîner d'Anne


Au départ, cela devait être un dîner de télé.
Pas un truc filmé non.
Le thème du dîner devait simplement tourner autour d’une certaine émission de Télé Réalité…

Et puis le chef, à la dernière minute, a finalement décidé de le changer pour mettre à l’honneur une femme, ancienne convive de surcroît, et qui serait, semble-t’il, donc une influence majeure de son art.
Vous m’suivez? Moi pas…
Le petit personnel que je suis au sein de cette « entreprise » qu’est le Diner du Jeudi n’a pas franchement eu son mot à dire, et à même dû ajuster à la dernière minute deux titres de la playlist que voici malgré tout…
M’enfin…

Heureusement nos deux convives, mis à part un léger retard tout à fait parisien, furent délicieusement fiables.
Et de qui ou de quoi avons-nous parler?
Bande de coquins curieux va!
Suis-je donc obligé de tout vous conter par ici?
Après tout, si vous souhaitez en apprendre plus sur l’exquise conversation d’un Diner du Jeudi, z’avez qu’à vous faire inviter!
Surtout que ce soir-là, même si elle avait été tyrannique quelques heures auparavant, la Chef a déchiré sa mèr’ en cuisine!

Allez, je partagerai tout de même qu’on a parlé de Cagole. Mais je n’en dirais pas plus…

Du Dîner Birthday


Z’avez vu la tête qu’elles tiraient les invités de ce jour-là?!
Je les comprend un peu faut dire…
Oh oui, j’imagine bien que c’est un peu de ma faute tout de même…
Tout bien réfléchi, ce n’est même que de ma faute!

On ne l’a pas directement évoqué par ici, mais désormais le thème du diner du jeudi, c’est la playlist!
Je prépare une sélection de dix morceaux, et Delphine s’en imprégne pour définir son menu.
Vu que c’était son anniversaire cette semaine-là, je suis parti de ça pour pondre cette playlist-là.
Plutôt chouette non?
Elle me plaisait bien à moi en tout cas…

M’enfin, au Diner du Jeudi, on est franc du clavier.
On écrit les choses telles qu’elles sont!
Et franchement, si la playlist était exquise, sa traduction culinaire était m… M’enfin, v’voyez quoi?

Oui, c’est facile pour moi bien sûr.
Je ne prends pas de risque, les yeux collés devant mon écran, sélectionnant des mets auditifs que je n’ai même pas composé moi-même.
Mais voyez-vous, je ne suis là que pour faire progresser ceux que j’aime moi.
Quand c’est à chier, faut le dire non?

Anyway… Je ne sais même plus ce qui a été évoqué ce soir-là.
C’est vous dire…
Ah si, je me souviens juste que le Chef s’est faite brûlée à un degré certain par une des convives qui s’était mis en tête de l’aider.

Et oui, ça se passe comme ça aussi au Diner du Jeudi…

Du Dîner Ricain

«’tain! Un Dîner du Jeudi à 6?! Mais ça déchire sa mère ça? Zyva Raconte!»

Pas mal hein?
Bon dans le tas, il y avait une pique-assiette, mais quand même!
D’un côté la meuf, ça fait quand même 3 fois qu’elle vient…
On aurait dû s’en douter, hein?
D’ailleurs, à peine la Tarte au Noix de Pécan ingurgitée, qu’elle s’est tirée.
C’est plus c’que c’étaient les piques-assiettes…

On a pourtant eu quelques chouettes sujets de conversation ce soir-là.
Le charisme des groupes de rock sur scène…
Et l’incision aussi! Sur cadavres frais ou vivants, au choix…
Donner son corps à la science?
Après la mort, j’entends…
Si j’ai bien compris, ils en retirent la peau qui fait usuellement office de costume pendant que des étudiants jouent avec des mains sans famille…
Ou quelque chose qui s’en rapproche pour le moins.
Hum…
Tout est un peu confus…
Pour tout vous dire, je ne me souviens pas très très très bien, et je m’en excuse.
L’une des invités avait eu le bon goût de venir avec un magnum de champagne à moitié plein.
Un magnum à moitié plein: le comble de l’élégance provocatrice parisienne!
Oui, c’est classe… mais un peu confus aussi du coup.

Et même que ce soir-là, on a écouté ça…