Du Diner Coachella

coachella est un festival de musique américain durant lequel en avril 2010, on écoutait notamment tout ceux que l’on retrouvait dans la playlist ce soir-là

alors du coup, à ce diner, on a parlé des états-unis… et des américains… «et de nos différences, et de tous ces défauts qui sont autant de chances…»

aparté…
si, si, j’ai des trucs à dire sur ce diner! sérieux, il était trop top…
non vraiment!
mais je ne devrais pas attendre une semaine pour écrire…
hum…
il y avait bien ce tonneau de desperados qui a fait long feu…
ou cette chose que je n’aurais pas dû fumer…
et puis il y a ce verre qui a éclaté sur le sol dans la nuit…
et Lady gaga! NON? y avait pas Lady Gaga aussi à la fin?…

tu crois qu’ça craint si les gens pensent qu’on picole trop au diner du jeudi?

Du Dîner Piquant & Petillant


au dinerdujeudi, on aborde des sujets de fonds
les sujets qui fache(raient presque) sur fond de rouge qui (ne) tache (pas tant que ça je crois)
(et peut-être que vous ne suivez déjà plus mais j’aime les parenthèses)

PARCE-QUE… EN VRAI!… c’est mal de faire croire à ses enfants que le père noël il existe et qu’il bosse un jour par an à faire le mariole sur un véhicule à plus de 100 rennes…
paske si tu réfléchis bien, si quand t’étais môme, tu n’avais jamais cru au père noël… et ben tu s’rais sans doute pas du tout la même personne aujourd’hui…

oh, ne soyez pas impressionnés
le dinerdujeudi a parfois des allures de think-tank spirituel impénétrable, mais en fait c’est super sympa

et même que ce soir là, je crois me souvenir qu’on a aussi parlé de vin, de gens dans la rue, de chambres à part ou d’autres trucs un peu bizarres…

et même qu’en voilà la playlist

Du Dîner d'Anne


Au départ, cela devait être un dîner de télé.
Pas un truc filmé non.
Le thème du dîner devait simplement tourner autour d’une certaine émission de Télé Réalité…

Et puis le chef, à la dernière minute, a finalement décidé de le changer pour mettre à l’honneur une femme, ancienne convive de surcroît, et qui serait, semble-t’il, donc une influence majeure de son art.
Vous m’suivez? Moi pas…
Le petit personnel que je suis au sein de cette « entreprise » qu’est le Diner du Jeudi n’a pas franchement eu son mot à dire, et à même dû ajuster à la dernière minute deux titres de la playlist que voici malgré tout…
M’enfin…

Heureusement nos deux convives, mis à part un léger retard tout à fait parisien, furent délicieusement fiables.
Et de qui ou de quoi avons-nous parler?
Bande de coquins curieux va!
Suis-je donc obligé de tout vous conter par ici?
Après tout, si vous souhaitez en apprendre plus sur l’exquise conversation d’un Diner du Jeudi, z’avez qu’à vous faire inviter!
Surtout que ce soir-là, même si elle avait été tyrannique quelques heures auparavant, la Chef a déchiré sa mèr’ en cuisine!

Allez, je partagerai tout de même qu’on a parlé de Cagole. Mais je n’en dirais pas plus…

Du Dîner Birthday


Z’avez vu la tête qu’elles tiraient les invités de ce jour-là?!
Je les comprend un peu faut dire…
Oh oui, j’imagine bien que c’est un peu de ma faute tout de même…
Tout bien réfléchi, ce n’est même que de ma faute!

On ne l’a pas directement évoqué par ici, mais désormais le thème du diner du jeudi, c’est la playlist!
Je prépare une sélection de dix morceaux, et Delphine s’en imprégne pour définir son menu.
Vu que c’était son anniversaire cette semaine-là, je suis parti de ça pour pondre cette playlist-là.
Plutôt chouette non?
Elle me plaisait bien à moi en tout cas…

M’enfin, au Diner du Jeudi, on est franc du clavier.
On écrit les choses telles qu’elles sont!
Et franchement, si la playlist était exquise, sa traduction culinaire était m… M’enfin, v’voyez quoi?

Oui, c’est facile pour moi bien sûr.
Je ne prends pas de risque, les yeux collés devant mon écran, sélectionnant des mets auditifs que je n’ai même pas composé moi-même.
Mais voyez-vous, je ne suis là que pour faire progresser ceux que j’aime moi.
Quand c’est à chier, faut le dire non?

Anyway… Je ne sais même plus ce qui a été évoqué ce soir-là.
C’est vous dire…
Ah si, je me souviens juste que le Chef s’est faite brûlée à un degré certain par une des convives qui s’était mis en tête de l’aider.

Et oui, ça se passe comme ça aussi au Diner du Jeudi…

Du Dîner Ricain

«’tain! Un Dîner du Jeudi à 6?! Mais ça déchire sa mère ça? Zyva Raconte!»

Pas mal hein?
Bon dans le tas, il y avait une pique-assiette, mais quand même!
D’un côté la meuf, ça fait quand même 3 fois qu’elle vient…
On aurait dû s’en douter, hein?
D’ailleurs, à peine la Tarte au Noix de Pécan ingurgitée, qu’elle s’est tirée.
C’est plus c’que c’étaient les piques-assiettes…

On a pourtant eu quelques chouettes sujets de conversation ce soir-là.
Le charisme des groupes de rock sur scène…
Et l’incision aussi! Sur cadavres frais ou vivants, au choix…
Donner son corps à la science?
Après la mort, j’entends…
Si j’ai bien compris, ils en retirent la peau qui fait usuellement office de costume pendant que des étudiants jouent avec des mains sans famille…
Ou quelque chose qui s’en rapproche pour le moins.
Hum…
Tout est un peu confus…
Pour tout vous dire, je ne me souviens pas très très très bien, et je m’en excuse.
L’une des invités avait eu le bon goût de venir avec un magnum de champagne à moitié plein.
Un magnum à moitié plein: le comble de l’élégance provocatrice parisienne!
Oui, c’est classe… mais un peu confus aussi du coup.

Et même que ce soir-là, on a écouté ça…

Du Dîner des Mélanges

Le dîner des mélanges… Pfff…
Pas super accrocheur comme titre de dîner ça, n’est-ce pas?
J’avais bien tardivement suggéré Roulez-Poulet mais allez comprendre pourquoi cela n’a pas été retenu par le boss!

M’enfin…
On avait ce soir-là autour de la table un agent de sportif peu vereux, et une fille de pub, une habituée ayant subi bon gré mal gré l’implacable règle du parrain (« Si l’invité que tu nous envoie décommande, c’est toi qui te repointe sur le champ »).

Alors oui, on les connaissait tous deux dès le début du repas.
Et qu’importe finalement!
Et tant mieux même si le Dîner du Jeudi n’est qu’un prétexte pour passer un autre bon moment avec des gens qu’on aime.
C’est toujours ça que les Allemands n’auront pas! Non?!

Et même que ce soir-là, on a écouté ça…

PS: Au cas où cela n’apparaisse pas clairement à travers ce billet, j’aime vraiment beaucoup les Allemands!

Du Dîner Carambar

Extraits des échanges du premier diner du jeudi du vendredi…
Et du premier diner du jeudi à 5 même.

« - Arrêter de fumer, c’est qu’une question de mental. La dépendance physique à la clope est super courte en fait !
- Mais tu racontes vraiment n’importe quoi toi ! »

« - Moi, si je tombais amoureuse d’un mec de 21 ans, je laisserais tomber. Juste pas possible…
- Mais alors, c’est que tu ne serais pas vraiment amoureuse…
- Moi, j’ai eu une histoire avec une meuf de 20 ans. Étudiante. En fait, c’était le clivage social qui a fait merdé. Plus que la différence d’âge…
- Non, mais qu’est-ce que tu dis toi ?! »

« - Où est-ce que je peux poser ç…
- AAAAAAAHHHH ! MERDEUH !! Tu m’as fait planter mon mini-crumble »

« - C’est comme toi avec ton taf alors. Elle a fait le choix rationnel de rester auprès de son mari, c’est tout !
- Oui mais non… C’est pas pareil quand même!!
- Tu dis quoi toi?! Qu’elle était l’employée de son mari ?! Mais c’est vr…
- Ah non, j’ai pas dit ça! »


« Quand on est con, on est con ! Quelque soit la couleur de la peau ! »

« Il te reste pas une bouteille là ? »

Il est possible que j’ai mal retranscrit, mais vous saisissez l’esprit j’espère.

Et même que ce soir-là, on a écouté ça…

Du XMas Dinner

Les amis, je crains n’avoir pas grand chose de plus à raconter sur ce dîner que cette photo à exhiber.
Et je doute que le potentiel comique d’une paire de lunettes de soleil polnareffienne soit suffisant pour pleinement remplir ce billet, et l’inscrire au TOP50 des billets dont on parlera cette semaine…

Je ne suis pas franchement photographe et ma créativité visuelle est relativement incertaine.

Enfin Bref…
Le truc de ce XMas Dinner, c’est sans doute qu’on l’attendait un peu trop.
Tu m’étonnes qu’on allait s’en foutre plein la panse.
Et on allait surtout pas prendre le risque d’une invitation inconnue ou annulée.
Tsss… Tsss… Tsss… On n’allait juste inviter du proche et du lourd.
Du qui tient le coup jusqu’au bout de la nuit à coup de discussions mémorables.

Vous voyez le truc quoi?
La soirée qu’on attend trop, et puis qui finalement, comme le disait l’un des Grand Jacques, finit par faire un peu Pschitt! quand même.

Bé Voui… On est comme ça aussi au Dîner du Jeudi.

Et même que ce soir-là, on a écouté ça…


Du Dîner Italien


On pensait bien avoir tiré les leçons des derniers dîners.
Convives identifiés et assurés depuis quelques jours.
On allait pouvoir repartir sur de bonnes bases…

Sauf qu’on s’est pris 2 annulations le jour même.
Bon, officiellement, évidemment, je comprends. Ce sont des choses qui arrivent etc…
Aucun problème. C’est cool, c’est…
Mais en réalité, j’étais plutôt comme ça…

Peu importe.
Nous avons du coup testé le premier diner du Jeudi à 3, et continuer à affiner le « concept ».

Et puis ensuite, on a parlé des relations amoureuses, et des couples.
Et on en a dit bien du mal sur les couples.
Parce-que les couples, c’est nul non?
Enfin, on voulait dire, les couples dilués quoi.
Vous savez ceux, où l’on ne voit très bien la tête de la queue.

Enfin bref…
On a parlé de couple donc.
Et on a joué de la basse aussi pour une fois.
On est comme ça au Dîner du Jeudi…

Et même que ce soir-là, on a écouté ça…

Du Dîner Croquants&Fondants

Je ne sais plus très bien de quoi on a parlé à ce dîner du jeudi-là.
Et ce n’est certainement pas parce-que l’on se serait fait chier!

En premier lieu, Delphine avait sorti l’artillerie lourde en cuisine.
De la guérilla culinaire!
Du traquenard gastronomique!
Tu vas tout bouffer et ne rendras les armes qu’après avoir laisser tes papilles s’exclamer!!!
Mais voilà que je m’esbaudit un peu trop par ici.
Elle vous parle de tout ça un peu plus bas de toute façon.

Et si je ne me souviens plus précisément de quoi nous avons parlé à ce dîner du Jeudi, c’est surtout parce-qu’on y a jeté nos cagoules en l’air pour partir sautiller sur le parquet.

Je ne sais pas trop comment ça a commencé.
Je sais juste que ça a remué du fessier, ça a exhibé de l’aisselle, ça a rock’n’rollé à l’ancienne, ça a poumpopzedjamé jusqu’au bout de la night.
Du son qu’il est bon et qu’il est lourd, tellement qu’on vous en a mis quelques morceaux de côté dans la playlist de la soirée.

POUOMP HOP ZE DJAIMMMMM !

On est comme ça au Dîner du Jeudi.
Et même que ce soir-là, on a écouté ça…