Du Dîner Croquants&Fondants

Je ne sais plus très bien de quoi on a parlé à ce dîner du jeudi-là.
Et ce n’est certainement pas parce-que l’on se serait fait chier!

En premier lieu, Delphine avait sorti l’artillerie lourde en cuisine.
De la guérilla culinaire!
Du traquenard gastronomique!
Tu vas tout bouffer et ne rendras les armes qu’après avoir laisser tes papilles s’exclamer!!!
Mais voilà que je m’esbaudit un peu trop par ici.
Elle vous parle de tout ça un peu plus bas de toute façon.

Et si je ne me souviens plus précisément de quoi nous avons parlé à ce dîner du Jeudi, c’est surtout parce-qu’on y a jeté nos cagoules en l’air pour partir sautiller sur le parquet.

Je ne sais pas trop comment ça a commencé.
Je sais juste que ça a remué du fessier, ça a exhibé de l’aisselle, ça a rock’n’rollé à l’ancienne, ça a poumpopzedjamé jusqu’au bout de la night.
Du son qu’il est bon et qu’il est lourd, tellement qu’on vous en a mis quelques morceaux de côté dans la playlist de la soirée.

POUOMP HOP ZE DJAIMMMMM !

On est comme ça au Dîner du Jeudi.
Et même que ce soir-là, on a écouté ça…

Et Aussi...

1 comment to Du Dîner Croquants&Fondants

  • Lesly

    Le Dîner du Jeudi, je dis OUI !

    C’est comme ça que ça s’est passé…
    Tout repose sur le troc en fait. Le deal : des cadeaux de bienvenue et du vin contre un dîner musical.
    On signe, forcément !
    Avec Elise, après avoir sauvé nos PDF, opéré nos rétroplannings et soigné notre gestion, nous sommes descendues à la cafétéria de l’Hôpital pour trouver nos cadeaux… Heureusement, on n’était pas de garde gravure ce soir là.
    2 mugs où l’on peut écrire à la craie dessus et laisser à ses colocataires des messages douteux/amoureux/inutiles/débiles/injurieux (suivant l’humeur quoi) et du vin en poche, nous voilà parties direction le nouveau « restau » tendance de la capitale.

    Apéro où les verres des caipi, mojito et vin se croisent, le troc a commencé.
    On change de table, direction les chaises hautes. Au menu, un dîner « Fondant-Croustillant ». Les chefs étoilés n’ont qu’à bien se tenir ! Crumble de légumes, filet mignon glacé au citron relevé au pistou fait maison, arrosé de vin autrichien acheté au hasard à la cave du drugstore des Champs-Elysées.
    Pause danse : Louis Prima, Britney, the Who, Mickeal, Ray, Beth, ils se sont tous donné rendez-vous dans le salon. L’heure de se lever et de faire quelques pas rythmés sur les titres indémodables.
    Retour à table pour déguster un dessert dont on aurait même pas osé rêver : sorbet au cassis où sont venus se cacher des pépites de macarons, cupcake au chocolat, crème fraiche… OUF !! pardon mais là, c’était vraiment OUF !

    Une soirée pour nous rappeler que la vie vaut carrément le coup.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>